Un meurtre à Ferrette résolu... 7 siècles après

Vinaigrette 0
Le château - ©MGaetan89 / CC-BY-SA Le château - ©MGaetan89 / CC-BY-SA
Château de Ferrette Château Homicide

En 1233, le comte Frédéric II (petit-fils du Ier du nom) se fait assassiner par son fils Louis au château. Un fiston surnommé Grimmel, « le Mauvais »... Ah, de bon augure, pour un fils indigne, qu'on dit vicieux et violent, qui a commis un parricide ! Chassé, excommunié, Louis ne remontrera jamais le bout de son nez...

Il reste un fiston encore en lice : Ulrich. Le fils prodigue, qui reçoit le comté en héritage et le vend à l'évêque de Bâle en 1271. Tout blanc, Ulrich, vraiment ? Mhh, pas si sûr !

Ce n'est qu'au milieu du XIXe s qu'un historien retrouve, par hasard, un mystérieux document daté de 1275, dans l'abbaye de Lucelle. Un parchemin poussiéreux signé de la main d'Ulrich, contenant tenez vous bien... ses aveux concernant l'assassinat de son père ! Près de 7 siècles plus tard... Tant de temps pour innocenter le pauvre Louis, condamné à rester le Grimmel pour l’éternité ! Le vieil Ulrich, en train de rendre l'âme, avait préféré soulager sa conscience :

Nous, Ulrich comte de Ferrette faisons savoir que l'assassin de notre père Frédéric n'est pas Louis notre frère que nous avons injustement accusé et que nous avons exclu de l'héritage à cause de la malédiction paternelle, mais que c'est nous Ulrich...


Et encore !