Un lien entre la cathédrale et l'école de médecine de Montpellier ?

Vinaigrette 0
La cathédrale - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA La cathédrale - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA
Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier Cathédrale

Elle est où, la cathédrale ?

Imaginez un monastère et son église... Le monastère, transformé en l’actuelle faculté de médecine... L’église, transformée en la cathédrale actuelle. On va voir ça tout de suite ! La cathédrale Saint-Pierre est à l’origine l’ancienne église abbatiale du monastère bénédictin Saint-Benoît-Saint-Germain. Monastère fondé en 1364 par le pape Urbain V.

Mais la cathédrale de Montpellier ne s’est pas toujours trouvée là. La cathédrale, c’est, étymologiquement, l’église où se trouve la cathèdre, le siège de l’évêque. Celle du Montpellier se trouve jusqu’en 1536 à Maguelone, petit lieu-dit situé à quelques kilomètres de Montpellier. Oui, Maguelone, c’est une presqu’île, à l’époque, entre la lagune et la mer.

Avec un air humide qui provoque maladies et épidémies et qui fait fuir tous les habitants. Et puis, Montpellier était devenu une grande cité prospère et moderne... alors, pourquoi pas déménager ? Chose faite en 1536, donc. L’évêché déménage à Montpellier, dans l’église du monastère ! Rebaptisée Saint-Pierre, patron de l’ancienne cathédrale de Maguelone.

La voilà, la fac de Médecine !

Et c’est là que se fait le lien entre la cathédrale et la faculté de médecine... L’actuelle faculté de médecine de Montpellier, c’est le bâtiment qui jouxte la cathédrale. Oui, elle s’est installée dans l’ancien monastère Saint-Benoît, en 1795. Tandis que la cathédrale a conservé son rôle. C’est l’école de médecine la plus ancienne au monde encore en activité !

Son histoire commence en 1220. Avec elle, la ville de Montpellier devient super connue partout en Europe. Grâce à ses cours dispensés par des professeurs de toutes origines : médecins juifs chassés d’Espagne, médecins arabes... Arabes, oui, car à cette époque du Moyen-Age, c’est dans le monde arabe que la médecine moderne se pratique, elle-même basée sur des apports grec et perse.

La propagation du savoir se fait par l’Italie du Sud, par l’Espagne du Sud. Jusqu’à arriver chez nous via les traductions. Grand bouleversement des connaissances, on imagine... Et y’en a eu, du beau monde, à l’Ecole ! Adam Fumée, prof à la faculté puis médecin des rois Charles VII et Louis XI. Nostradamus, étudiant en médecine en 1529. François Rabelais, bachelier en 1530...


Et encore !