Un gamin de 10 ans arrêté à Courances !

Vinaigrette 0
Courances au XVIe s - ©Public domain Courances au XVIe s - ©Public domain
Château de Courances Château Emprisonnement Agrippa d’Aubigné Guerre de Religion

Dès le XIVe s, on trouve à Courances la trace d’un petit logis seigneurial. Il se fait acheter en 1552 par Côme Clausse, secrétaire des finances royales et secrétaire d’Etat sous Henri II, qui cherche à agrandir son domaine voisin de Fleury-en-Bière : le sieur construit le Grand Canal actuel à Courances !

Mais voilà les guerres de Religion. Aïe donc ! Une garnison de 100 hommes, dirigée par le sieur catho d’Achon, défend le château. Et en 1562, alors qu’on tue les Huguenots à tour de bras à Paris, un gamin de 10 ans quitte la capitale, pour rejoindre Orléans où son père l’attend... avec lui, quelques personnes de confiance et son précepteur.

Le petit, c’est Agrippa d’Aubigné ! Le célèbre poète et guerrier protestant, papy de Mme de Maintenon, vous savez ? Alors qu’ils font route vers le sud, Achon les arrête à Courances et les livre à son inquisiteur.

Le petit endure bravement l’interrogatoire, il n’a peur de rien. Il éclate en sanglots pour une raison : quand on lui retire son épée ! Troublé par la bravoure d’Agrippa, l’inquisiteur l’envoie dans les appartements d’Achon : il lui lance seulement que lui et ses copains vont mourir le lendemain matin...

Agrippa retourne en prison et attend courageusement son sort. Mais la nuit, un homme d’Achon déboule dans la cellule et propose une évasion moyennant finance. On réunit l’argent et hop, on se fait la belle ! Agrippa et sa bande parvient à Montargis et de là gagne Orléans sans souci...


Et encore !