Trizay : froide vengeance pour une fondation

Vinaigrette 0
Image d'illustration (Durer) - ©ErgsArt / Public domain Image d'illustration (Durer) - ©ErgsArt / Public domain
Prieuré Saint-Jean-l'Evangéliste de Trizay Prieuré Vengeance Légende

Quand la légende, l’histoire sanglante se mêle à la banale fondation d’un prieuré paumé au milieu de la Charente... L'abbaye de Trizay dépendait autrefois de celle de la Chaise-Dieu. On doit sa fondation à un seigneur de Tonnay-Charente, au début du XIIe s. Et là voilà, la légende. Elle dit que ce seigneur de Tonnay doit partir pour les Croisades.

Alors, pour avoir l’esprit tranquille, il place sa fifille chérie chez des religieux du coin. Mais quand il revient, elle a presque sombré dans la folie : elle s’est faite sauvagement agresser et violer... par les moines. Le seigneur de Tonnay devient dingue. Se venge et les tue. Un par un. Les ligote, les flanque dans des sacs et les jette vivants dans un puits... à un endroit qui a longtemps gardé le nom de Fosse-aux-Moines.

Mais la vengeance, c’est pas beau. Enfin, pas bien chrétien, quoi : l’assassin ira tout droit en Enfer... Aussi le seigneur, pour expier sa faute, fonde le prieuré de Trizay. Une légende qu’on voit notamment citée dans un volume de Commission des arts et monuments historiques de la Charente-inférieure (1891)...


Et encore !