Saint-Martin d'Ansouis et son couple hors du commun

Vinaigrette 0
L'intérieur - ©François de Dijon / CC-BY-SA L'intérieur - ©François de Dijon / CC-BY-SA
Eglise Saint-Martin d'Ansouis Eglise paroissiale Histoire d’amour Elzéar de Sabran Delphine de Signes Miracle

Un couple hors normes

Le coup de foudre

Si je vous parle de la toute petite et jolie église d'Ansouis, c'est parce qu'y reposent le célèbre Elzéar de Sabran (1285-1325) et son épouse Delphine de Signes (1283–1360). Pourquoi célèbre ? Né tout près d'Ansouis, Elzéar fait partie d'une des plus puissantes familles de toute la Provence.

C'est Charles II dit le Boiteux, comte de Provence et roi de Sicile, qui fait se marier Elzéar, 13 ans, avec la jolie Delphine, 15 ans. Comte d'Ariano, baron d'Ansouis et de Cucuron, seigneur de Cadenet, Elzéar a tout pour lui. Delphine n'a plus qu'à se jeter dans ses bras !

Deux âmes pures en pleine décadence

Heu oui, sauf que la belle, tout juste sortie de son couvent, a fait vœu de chasteté. Point de frivolités en vue ! Elle veut bien épouser Elzéar à une condition : qu'il fasse le même vœu qu'elle. Le jeune homme, fou amoureux de Delphine, accepte. Le mariage a lieu en 1299. Ils vivront une vingtaine d'années ensemble, dans la chasteté et le bonheur le plus total.

Et comme le dit le Guide de la France religieuse et mystique (éd Tchou) à l'article « Apt » : « Leur mérite est d'autant plus éclatant qu'ils vécurent à la cour la plus dissolue d'Europe, celle des Naples, que dépeignit Boccace ». C'est dit !

La fin des saints

Quelques années plus tard Elzéar tombe gravement malade, à 38 ans : on dit qu'il a contracté la lèpre après avoir embrassé un malade ! Il appelle un curé sur son lit de mort, qui lui conseille de révéler au monde son vœu et celui de son épouse. Pour l'exemple ! Elzéar accepte...

Une fois son mari disparu, Delphine tombe dans la pauvreté la plus extrême, jeûne et ne vit que pour les plus misérables. On lui attribue moult miracles. Le pape Clément VI fait canoniser Elzéar à l'église Saint-Didier d'Avignon.

Alors enfin, Delphine peut quitter ce monde à l'âge respectable de 73 ans. Seule différence avec son mari, devenu saint : elle est déclarée « bienheureuse » seulement en 1694...

Des reliques dans l'église

Dans l'église d'Ansouis, on peut voir les reliquaires des deux époux en costume d'apparat. Ils datent probablement du XVIIe s et sont en bois peint. La partie inférieure figure des scènes de leur vie :


• Elzéar dans les bras de sa nourrice.
• Elzéar refusant de prier devant une hostie non consacrée apportée par un prêtre.
• Delphine qui ressuscite un homme tombé dans le puits du château d'Ansouis.
• Elzéar dans un hospice rendant visite aux malades.
• la mort de Delphine.

Quelques reliques se trouvent à l'intérieur, le reste repose dans la cathédrale d'Apt. A Apt justement, un pèlerinage en leur honneur se tenait tous les ans le 27 septembre. On chantait un cantique :

« Célébrons Sainte Delphine Vierge pure au cœur si doux Et l’ardeur chaste et divine D’Elzéar son noble époux Les délices de ce monde N’ont pour eux nulle douceur Mais la paix qui les inonde Les remplit du vrai bonheur. »


Et encore !