Saint-Julien du Mans, la cathédrale de tous les évènements mondains des Plantagenêts

Vinaigrette 0
La cathédrale - ©Selbymay / CC-BY-SA La cathédrale - ©Selbymay / CC-BY-SA
Cathédrale Saint-Julien du Mans Cathédrale

Saint-Julien reste pour toujours la cathédrale des Plantagenêts !

Vous savez ? La mythique dynastie princière issue des comtes d’Anjou, devenus par mariage ducs d’Aquitaine et rois d’Angleterre... sacrée promotion !

1128 : mariage de Geoffroy Plantagenêt et de Mathilde l'Emperesse

L'histoire commence avec Geoffroy V le Bel, le 1er Plantagenêt de la lignée. Le fondateur ! Qui a l’habitude de planter un brin de genêt dans son chapeau, d'où son nom...

Le gaillard, comte d’Anjou et du Maine, naît au Mans : sa ville, que ses descendants ne cesseront d'embellir !

En 1128, il épouse Mathilde, la petite-fille de Guillaume le Conquérant : oui, c’est elle, l’Emperesse dont le fantôme hante l’abbaye de Mortemer (27) !

L’héritière du duché de Normandie et du royaume anglais, surtout…

Leur mariage a lieu dans la cathédrale mancelle, le 17 juin 1128. Il a 15 ans, elle 11. Les fêtes durent 3 semaines...

Mathilde et Geoffroy ont un fils : le futur roi d’Angleterre Henri II.

Marié avec Aliénor d’Aquitaine, Henri aura de célèbres rejetons qui régneront sur le trône anglais : Richard Coeur-de-Lion, Jean sans Terre...

1133 : le baptême du futur Henri II d'Angleterre

Un des fistons de Mathilde et Geoffroy se fait baptiser dans la cathédrale mancelle.

Qui ça ?? Le petit Henri ! Le futur roi Henri II d’Angleterre, le second mari de la belle Aliénor d’Aquitaine. Lui qui était né au palais comtal de la ville, en 1130...

Grâce à son mariage avec Aliénor, Henri contrôle tout le sud-ouest de la France : Poitou, Aquitaine, Anjou...

C’est à partir de son fils Jean sans Terre que les Plantagenêts perdent leur terre en France et se replient vers l’Angleterre.

La dynastie des Plantagenêts règne jusqu’en 1399, avec le renversement du roi Richard II par son cousin Henri IV d’Angleterre, fondateur de la maison des Lancastre.

1151 : l'inhumation de Geoffroy Plantagenêt

C’est aussi à Saint-Julien que Geoffroy se fait inhumer en 1151, dans une tombe décorée d’un émail à son image, épée à la main. Aujourd’hui, on peut admirer cet émail au musée archéologique de la ville.

Sur son blason, la première représentation connue de l’emblème de la dynastie, les léopards ! Qu’on retrouve aussi sur le drapeau normand.

C’est Richard Cœur de Lion qui décide d’en mettre 3 : un pour le roi d’Angleterre, un pour le comte d’Anjou et un pour le duc de Normandie.

1230 : les funérailles de Bérengère de Navarre

Décembre 1230. Une petite pluie fine bruisse sur Saint-Julien. Les lourdes cloches de la cathédrale se mettent à sonner, sinistres et inquiétantes.

Que se passe-t-il ? Oh... vous n’êtes pas au courant ?

On célèbre les funérailles de la reine Bérengère de Navarre, la veuve de Richard Cœur-de-Lion.

Un des fils d’Henri II, notre roi anglais Plantagenêt.

Après sa mort, Bérengère vient vivre au Mans un long, très long veuvage. Un exil, plutôt. Pénible.

Ecartée du pouvoir. Privée de toutes ressources. Mal aimée par les habitants.

Bérengère finit par aller fonder l’abbaye sarthoise de l’Epau, son dernier repos, après 26 ans d’exil…


Et encore !