Saint-Houardon, la légende vue par Yan' Dargent

Vinaigrette 0
Houardon par Dargent - ©Ggal / CC-BY-SA Houardon par Dargent - ©Ggal / CC-BY-SA
Eglise Saint-Houardon Eglise paroissiale Légende

Houardon et Landerneau

Saint Houardon a été le 8e évêque du Léon, au VIIe s. Comme le montre une des fresques dans l'église, Houardon a traversé la mer d'Irlande dans une auge en pierre pour évangéliser la Bretagne ! Il devient ensuite évêque de Saint-Pol-de-Léon.

Et voilà donc l'église qu'on lui a dédiée à Landerneau ! Construite entre 1524 et 1604, elle a été déplacée vers le centre-ville de Landerneau en 1858 car on voulait l'agrandir mais on n'avait pas assez de place pour le faire.

De l'église primitive, on a gardé le clocher Renaissance de 1604 en pierre de Kersanton, les gargouilles et le porche. Un porche qui fait la fierté de l'église, le plus beau du coin, parait-il ! Qui a servi de modèle aux porches des églises de Ploudiry ou de Guimiliau, entre autre...

Yan' Dargent et saint Houardon

A l'intérieur, ne pas manquer les fresques de la nef et du chœur, au nombre de 9. Elles représentent les apôtres et des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament, plus une scène qui montre Houardon assis dans sa barque en pierre, poussé par des anges dans les flots de la mer bretonne !

On les doit au peintre Yan' Dargent, réalisées entre 1891 et 1893. Savez-vous qui est Yan Dargent ? Oh, il n'est pas très connu et c'est bien dommage. Il est originaire de Saint-Servais (29) où il naît en 1824. Il s'appelle Jean-Edouard Dargent mais adopte vite le surnom de Yan'.

En 1840, il entre dans la compagnie de travaux publics qui construit la voie de chemin de fer Brest-Paris. Il part travailler à Paris, revient à Brest... beaucoup d'allers-retours... Jusqu'à ce qu'en 1850, on lui propose un poste d'ingénieur en Espagne... non ! Yan, ce qu'il veut, c'est peindre ! Sa passion depuis toujours...

Il plaque tout et devient illustrateur de livres (ça marche mieux que la peinture pour lui au début, alors). A partir de 1870, on lui confie la décoration d'églises en Bretagne : celle de Saint-Servais, la cathédrale de Quimper, notre église de Landerneau... Il se consacre aussi à des toiles plus importantes qu'il expose à Paris.

Il va y mourir, à la capitale, sans avoir revu sa Bretagne chérie, en 1889... Sa toile la plus connue se trouve au musée de Quimper, il s'agit des Lavandières de la nuit ! Car son thème de prédilection aura toujours été la Bretagne, ses paysages, ses traditions et ses légendes...


Et encore !