Ripaille en vue au palais Jacques-Coeur

Vinaigrette 0
La salle - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA La salle - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Palais Jacques Coeur à Bourges Hôtel particulier

Appelée « grand' salle » à l'époque de l'argentier, la salle des Festins mesure 15 m de long sur 10 de large. Et comme son nom l'indique, on fait ripaille ici ! On voit d'ailleurs une petite ouverture carrée qui est en fait le passe-plat, reliée directement aux cuisines. Là, regardez : voici la tribune des musiciens, on y accédait par l'escalier.

Et la cheminée ? Son imposant manteau représente une forteresse où une multitude de petits personnages s'affairent. Des petits animaux, singes, lapins, escargots courent sur une frise en-dessous...

On voit aussi des anges portant des banderoles où figurent les énigmatiques devises de Jacques : « A vaillant cœur rien d'impossible », « Dire, faire, taire, que ma joie demeure » ou « Dans bouche close n'entre mouche », le tout flanqué des emblèmes de Charles VII : des bouquets d'iris et des buissons de roses...

Une belle porte se trouve à la droite de la cheminée : deux animaux ailés, un cerf et une biche se font face, couchés sur un tapis de feuilles. Un motif très utilisé à l'époque par les rois mais aussi les grands seigneurs ! Le cerf ailé représente le roi Charles VII, la biche la reine et le faon le dauphin. Une légende raconte qu'un cerf portant une couronne au cou vint s'agenouiller devant Charles VII lors de son entrée à Rouen et qu'il prit l'animal comme emblème...


Et encore !