Reliques et saints en pagaille

Vinaigrette 0
Détail - ©Libriothecaire / CC-BY-SA Détail - ©Libriothecaire / CC-BY-SA
Vieux Saint-Vincent Cathédrale

Voici donc les vestiges de l'ancienne cathédrale Saint-Vincent, détruite à la Révolution : le porche, deux tours octogonales ainsi que la travée. Dédiée tout d'abord aux apôtres Pierre et Barthélemy, puis sous la protection des saints Gervais et Protais, on choisit finalement saint Vincent comme patron en 543, lorsque le roi Childebert revient d'Espagne avec les reliques du saint qu'il dépose dans l'édifice de Mâcon.

Pillée par les Sarrasins en 732, détruite par un incendie en 742 puis par l'armée de Lothaire en 960... pfiou, la cathédrale n'en a pas fini, avec les dégradations !

Le porche actuel date du XIIe siècle, époque à laquelle Philippe Auguste donne l'autorisation de fortifier la cathédrale. Dès le XIIIe siècle, on se met à construire plusieurs chapelles, 23 exactement !

Après avoir été détruite par les protestants, puis abandonnée, Saint-Vincent peut enfin retrouver son lustre au tout début du XVIIe siècle, avec d'importants travaux de restauration. Mais avec tous ces remaniements successifs, l'édifice menace bientôt de s'effondrer... Devant la masse colossale de travail, on décide de le détruire dès mars 1799.


Et encore !