Rambures et Shakespeare

Vinaigrette 0
Le château - ©Peyot / CC-BY-SA Le château - ©Peyot / CC-BY-SA
Château de Rambures Château William Shakespeare Guerre de Cent Ans

Véritable forteresse, on trouve mention du fief dès le XIIe siècle, mais ce n'est qu'au XIVe siècle que son histoire commence vraiment. Les seigneurs de Rambures se distinguent plusieurs fois au cours de l'Histoire de France. André, capitaine de Boulogne, combat au côté du roi Charles VI contre les Flamands. Son fils David, lui, devient rapidement membre du Conseil du roi en 1402, puis se trouve parmi les 12 chevaliers en charge du gouvernement à la place de Charles VI, incapable de régner. Nommé grand-maître des arbalétriers, il trouve la mort à Azincourt en 1415. Saviez-vous que Shakespeare immortalisera David de Rambures dans sa pièce Henri V comme « Lord Rambures, the master of the cross-bows » ? Quel honneur ! Bref ! Les Anglais envoient André de Rambures, seul rescapé d'Azincourt, en exil outre Manche. Ils confisquent aussi le château. Un an plus tard, ouf ! André regagne la France contre une libération qui lui a coûté 3000 livres.

Pendant les guerres de Religion, un calviniste normand du nom de Jean de Fautereau tente de s'emparer de la forteresse. Le seigneur de Rambures, Jean, le contre rapidement et reprend ses quartiers... A cette époque aussi, nous avons Charles de Rambures, dit « le brave », compagnon et favori d'Henri IV qui le couvre de tous les honneurs... il sauve son roi lors de la bataille d'Ivry, en mars 1590, rien que ça ! Le petit-fils de Charles de Rambures meurt en 1676 d'un accident (une décharge de mousquet). Le château passe ensuite au marquis de la Roche Fontenilles, qui relève le titre de marquis de Rambures. Confisqué à la Révolution, les villageois, attachés aux châtelains, font des pieds et des mains pour que le domaine soit rendu, chose faite en 1798.


Et encore !