Quand Louis XIII se mariait à Saint-André de Bordeaux

Vinaigrette 0
Le choeur - ©Mfspecht / Public domain Le choeur - ©Mfspecht / Public domain
Cathédrale Saint-André de Bordeaux Cathédrale Festivités Mariage Louis XIII Anne d'Autriche

La cathédrale Saint-André de Bordeaux accueille un autre mariage, plus tard : celui de Louis XIII et d’Anne d’Autriche, en 1615. Des ados ! Ils ont 15 ans tous les deux. Louis attend sa future moitié depuis un mois déjà : l’infante Anne-Marie, la fille du roi d’Espagne.

Il attend dans l’archevêché de la ville de Bordeaux, tout content car on lui a installé des volières pleines de ses petits zoziaux qu’il aime tant. Il a son fidèle médecin Héroard à ses trousses et tous ses gentilshommes pour lui tenir compagnie. Il joue, mange des massepains, monte à cheval... Comme il le ferait, à Versailles, quoi !

Puis Anne arrive enfin. Le mariage peut avoir lieu ! Toute la ville est superbement décorée, tout, du moindre arc de triomphe à la plus petite maison : du jamais vu ! Le cortège est pas mal, non plus, avec en tête le petit couple super bien habillés, éclatant de dorure et de bijoux (la chronique dit que les Espagnols en ont eu pleins les mirettes). La messe commence vers 17 h : une heure plus tard, tout est plié. A la sortie de la messe, le peuple se rue sur les 820 écus dorés qu’on lance sur le parvis de la cathédrale, les « largesses » !

Bon, Louis, qu’on sait bien pas vraiment porté sur les bonnes femmes, aurait préféré s’esquiver avec ses petits copains après ça... pas moyen, il doit rendre visite à la reine, dans son lit... le soir même ! Tout le monde attend, hein, son docteur va tout regarder et consigner. Gloups... on sait bien qu’il a fallu du temps avant que le futur roi Soleil ne pointe le bout de son nez !


Et encore !