Quand les malades s'entassaient pour mourir en 24 h chrono

Vinaigrette 0
La façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA La façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes Hôtel-Dieu Epidémie

Les bâtiments actuels datent du XVIIIe s : ils remplacent l'hôtel-Dieu en bois des comtes de Champagne, fondé au XIIe s, qui tombait en ruine. Une reconstruction s'impose ! A l'époque, on y soigne tout le monde, femme, enfant, soldat, bourgeois comme manant. On ne compte que 60 lits, mais on peut mettre plusieurs malades dans le même lit... faites le calcul ! On devait être légèrement à l'étroit ! D'ailleurs, le médecin de l'époque dit de la salle des malades qu'elle est « d'une humidité si grande que les patients n'y peuvent que très difficilement recouvrer leur santé. […] Ils y contractent une gale plus pernicieuse que le mal pour lequel ils étaient venus ». On appelait d'ailleurs cette salle... salle des 24 heures ! Ouille... C'est pour dire !

On voit la nécessité d'un réaménagement. Après avoir organisé une loterie pour trouver les fonds, on pose la première pierre de l'hôtel en 1702. Les travaux s’achèvent en 1725, après bien des déboires (financiers entre autre) : dans le bâtiment tel qu'on peut le voir aujourd'hui, on trouvait au rez-de-chaussée la pharmacie et au premier la maternité. Mais on a encore vu trop petit ! La décision de construire une autre aile date de 1733. L'hôtel-Dieu sera finalement achevé en 1764 : il aura coûté la belle petite somme de 38 000 livres... Un médecin de Troyes dira en 1781 : « Cet hôpital est un des plus beaux qu'on puisse voir en France ».


Et encore !