Pontmain et les apparitions de Marie, la dame en bleu

Vinaigrette 0
La Vierge, parvis de la basilique - ©Rei Momo / Public domain La Vierge, parvis de la basilique - ©Rei Momo / Public domain
Basilique Notre-Dame de Pontmain Basilique Pèlerinage Miracle

L'apparition


L'histoire de Pontmain, c'est celle de l'apparition de la Vierge, le 17 janvier 1871. Nous sommes en pleine guerre contre la Prusse, les Français se réfugient dans la prière et la religion. Un jeune garçon de 12 ans, Eugène Barbedette, aide son frère Joseph et leur père dans la grange aux travaux de la ferme. Eugène sort un moment, c'est la tombée du soir, il veut voir le temps qu'il fait. Alors lui apparaît une « dame » toute auréolée de lumière dans sa robe bleue. Aucun adulte ne voit l'apparition hormis Eugène, son frère et 2 autres camarades.

La dame (qui se trouve être la Vierge) leur transmet un message : « Priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps ». Les habitants, tous accourus, se regroupent autour des enfants : ils se mettent aussitôt à prier et la dame disparaît dans une nuée blanche. Coïncidence ou pas ? Quelques jours plus tard, la France signe l'armistice avec la Prusse. C'est un signe ! Les pèlerins affluent aussitôt dans le petit village mayennais : on vient de toute l'Europe !

La construction de la basilique


Après enquête auprès des enfants, l'évêque de Laval prend la décision de faire construire une église dédiée à Notre-Dame-de-l'Espérance : c'est l'architecte d'origine anglaise Eugene Hawkes qui s'occupe d'établir les plans de ce gigantesque monument néogothique : un monsieur qui a beaucoup travaillé en Mayenne en tant qu'architecte du département. Puis tout s'enchaîne très rapidement : notre église devient basilique en 1908 ; le pèlerinage devient officiel 7 ans plus tard ; 300 000 pèlerins par an viennent à Pontmain les jours de fêtes religieuses.

Toute la petite ville nous parle de cette histoire : ici, la statue de la Vierge qui se trouve sur le parvis de la basilique a été réalisée selon la description détaillée de la « dame » par les enfants. A l'intérieur, des vitraux racontent l'histoire de l’apparition et de la vie de la Vierge. Dans une petite rue, on peut toujours voir la grange de la famille Barbedette, aujourd'hui transformée en chapelle.


Et encore !