Pierre de Luxembourg à Avignon... et le petit dénicheur d'oiseau

Vinaigrette 0
Pierre de L., Petit-Palais, Avignon - ©Antoine Meissonnier / Public domain Pierre de L., Petit-Palais, Avignon - ©Antoine Meissonnier / Public domain
Couvent des Célestins d'Avignon Couvent Miracle

Pierre et sa source

Bon, nous parlions de Pierre de Luxembourg plus haut. Mais qui se cache derrière ce nom, derrière ce saint à la mémoire de qui Clément VII fonda le couvent ? Originaire de Lorraine où il naît en 1369, Pierre devient chanoine de Paris en 1379 puis évêque de Metz en 1384 grâce à Clément VII.

2 ans plus tard, il devient cardinal d'Avignon. Belle promotion... Mais le jeune homme meurt à peine un an après ! On l'enterre dans le petit cimetière Saint-Michel, dans une petite chapelle qui deviendra plus tard le couvent des Célestins. Plus tard aussi, Clément VII demandera à reposer auprès de Pierre...

Nos deux compères pourraient reposer en paix, mais non : en 1527, juste à côté du tombeau de Luxembourg, on découvre une source aux eaux limpides qu'on dit miraculeuse et qui soigne les maladies !

Le miracle du dénicheur

Un des miracles les plus frappants se passe en 1432 à Avignon. Un jeune garçon d'une douzaine d'années était grimpé en haut de la tour de Trouillas dans le palais des Papes pour y chercher des nids d'oiseaux.

Malheureusement, il fit une chute sur des rochers juste en bas. La foule se précipita, suivie du père du jeune garçon. Il hurla : « Pierre de Luxembourg, venez à mon aide ! » et ramassa les restes de son enfant dans un sac qu'il porta à l'église des Célestins.

Là il posa le sac sur le tombeau de Luxembourg, à qui il demande la résurrection ! Et là, au milieu de la foule en prière, le sac remua et le fiston en sortit vivant !


Et encore !