Philippe le Hardi et Isabelle d’Aragon : mariage royal à la cathédrale de Clermont-Ferrand

Vinaigrette 0
Vitrail du choeur, parmi ceux offerts par saint Louis pour le mariage - ©Stockholm / CC-BY-SA Vitrail du choeur, parmi ceux offerts par saint Louis pour le mariage - ©Stockholm / CC-BY-SA
Cathédrale Notre-Dame de Clermont-Ferrand Cathédrale Mariage Philippe III le Hardi Louis IX

Mariage royal à Clermont

28 mai 1262. Un mariage dans la cathédrale de Clermont-Ferrand ! Celui de Philippe le Hardi avec Isabelle d’Aragon.

Allez, venez, on va s’approcher, jouer des coudes dans la foule pour tenter de les apercevoir...

Elle, la fille de Jacques Ier d’Aragon, dit le Conquérant, le paternel de celui qui a construit le palais des rois de Majorque à Perpignan.

Lui, roi de France, fiston aîné du roi saint Louis. A eux deux, les futurs parents du roi Philippe le Bel !

Et pourquoi Clermont ? Parait-il que la ville se situait à mi-chemin entre le royaume d’Aragon et Paris ! C’est ce que dit Histoire de la ville de la ville de Clermont-Ferrand d’Ambroise Tardieu (1870).

Mais le mariage ne va pas durer... 9 ans ! La reine meurt des suites d’une chute de cheval, en 1271.

Les vitraux du choeur : cadeau de mariage !

Le roi saint Louis vient pour la 1re fois à Clermont à l’été 1252, juste après son retour de croisade. Il reste quelques jours seulement et offre à la cathédrale quelques reliques super précieuses : des souvenirs ramenés de Terre Sainte !

Et à l’occasion du mariage, 10 ans après, il offre les magnifiques vitraux du chœur, reconnaissables à leurs fleurs de lis (pour le roi de France) et leurs tours de Castille (pour Blanche, maman de saint Louis). D’ailleurs, un vitrail du XIXe s représente le mariage !


Et encore !