Petite histoire du pont du Maréchal-Juin de Lyon

Vinaigrette 0
Le pont - ©Basilio / CC-BY-SA Le pont - ©Basilio / CC-BY-SA
Pont du Maréchal-Juin de Lyon Pont Festivités

Feux de St-Jean et gibet


Aussi connu sous le nom de « pont de pierre », « pont du Change » ou « pont de Nemours », ce pont à l'allure résolument moderne enjambe la Saône. Mais ne vous fiez pas trop vite à cet air-là, car son histoire ne date pas d'hier...

Commencé en 1076 par l'évêque Humbert, notre pont primitif se voit vite couvert de petites maisons et d'une chapelle, au milieu. Une des arches au bord du quai s'appelait « arche Merveilleuse », car une procession dédiée à saint Irénée défilait en dessous tous les ans. Au Moyen-Age, on y dresse un gibet ; on y allume aussi quelques feux pour la Saint-Jean.

Côté Empire ou côté France ?


Avant sa démolition au XIXe siècle, on pouvait voir 2 grosses tours fortifiées destinées à sa défense : la tour d'Empire et la tour de France.

Pourquoi ces noms ? Parce que depuis le traité de Verdun, en 843, on appelait ces deux rives de la Saône rive de France du côté de Fourvière et rive de l'Empire du côté de Saint-Nizier. L'une donnée à Charles le Chauve, l'autre à l’empereur Lothaire...

Le pont actuel


Et le pont actuel, alors ? L'histoire se fait en deux phases : la première, qui voit la démolition du pont du Change primitif et la reconstruction du nouveau, dont le duc de Nemours pose la première pierre en septembre 1843. Les travaux s'achèvent en 1845. Deuxième phase en 1973 : démolition du pont (en cause, ses arches jugées dangereuses pour la circulation fluviale) suivie d'une reconstruction en amont de la construction primitive, par l'ingénieur Jordan.


Et encore !