Petite histoire du pont de Pierre de Bordeaux

Vinaigrette 0
Le pont - ©Steven Lek / CC-BY-SA Le pont - ©Steven Lek / CC-BY-SA
Pont de pierre de Bordeaux Pont

A la base, c'est monsieur de Trudaine, intendant général des finances, qui lance le projet d'un pont sur la Garonne en 1772. Mais le projet est ambitieux : difficile, aussi ! Il faut dire que la Garonne, fleuve capricieux, parait indomptable : à l'endroit où on veut établir un passage, le cours d'eau est très large, profond, soumis aux marées et aux courants rapides. Lorsque la mer monte, un mascaret se forme, c'est-à-dire que l'eau du fleuve monte brusquement avec tout l'afflux d'eau salée des grandes marées.

Après plusieurs projets qui n'aboutissent pas, des discutions interminables, Napoléon arrive ! Avec la ferme intention de le construire, ce fichu pont. Rien ne lui résiste, à notre petit Corse : en 1808, il fait aménager un pont de bois avec deux culées en maçonnerie.

Puis, 2 ans plus tard, on commence un pont de pierre. Le chantier traîne un peu, mais les ingénieurs Deschamps et Billaudel reprennent les rênes du projet. Pour toutes les raisons citées ci-dessus, il a donc fallu construire un pont le plus léger possible et répartir équitablement le poids sur toute sa longueur.

Finalement, le 29 septembre 1821, on l'ouvre au public ! Long de 487 mètres et large de 15 mètres, il se compose de 17 arches en pierres de taille et en briques posées sur 16 piles en pierre.


Et encore !