Petite histoire du pont de la Tournelle

Vinaigrette 0
Le pont - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Le pont - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Pont de la Tournelle de Paris Pont

La Tournelle

Tournelle ? Oui, notre pont doit son nom à une tour carrée de l'enceinte médiévale de Philippe Auguste qui se trouvait de l'autre côté de l'île. Un certain Germain Brice en dit d'ailleurs au tout début du XVIIIe siècle :

« On y enferme ceux qui sont condamnés aux galères, que l'on garde étroitement jusqu'à ce que le nombre soit suffisant pour remplir la chaîne que l'on mène de temps en temps avec escorte à Marseille, où ces malheureux sont ordinairement distribués pour le service des galères du Roi. »

Destructions, reconstructions

C'est à cette époque qu'on construit un pont en bois, surnommé « pont de Fust de l'Ile Notre-Dame », d'après l'historien Sauval, « planchié » en 1370. Ce pont de bois reliant l'Ile-Saint-Louis a été plusieurs fois reconstruit : en 1637, le gel le détruit ; en 1648, une fois reconstruit en bois, il tombe déjà en ruine !

3 ans plus tard, une crue de la Seine emporte la moitié de la construction. Cette fois, on le rebâtira la pierre ! En 1656, plus précisément, par l'ingénieur Christophe Marie. A partir de ce moment, ouf ! Plus de péripéties... notre pont peut couler des jours paisibles. Jusqu'en 1851 !

Date où on le remanie pour le placer dans l'axe du pont Marie, suivie d'une reconstruction en 1929, où l'on installe sur une de ses piles un pylône en pierre flanqué de la statue de Sainte-Geneviève, réalisée par Landowski. Pourquoi un monument dédié à la patronne de Paris à cet endroit précis ? Parce que c'est ici qu'on déposa la châsse de la sainte, en 885...


Et encore !