Petite histoire du pont Alexandre-III

Vinaigrette 0
Le pont - ©Moonik / CC-BY-SA Le pont - ©Moonik / CC-BY-SA
Pont Alexandre-III de Paris Pont

Un pont franco-russe

A mon avis, le plus beau pont de Paris ! Foisonnant de détails, très décoré, il offre en plus une vue imprenable sur les Invalides... Il doit son nom au père de Nicolas II, le tsar Alexandre III, qui pose la première pierre en 1896 lors de sa venue à Paris !

La France et la Russie entretiennent alors de grands liens d'amitié. Construction éclair : commencé en 1898, il est achevé en 1900, pile poil pour l'exposition universelle. L'ingénieur Jean Résal, assisté des architectes Cassien-Bernard et Gaston Cousin, a réalisé une prouesse ; pourtant, le projet n'était pas simple !

Un tour de force

Le cahier des charges, très strict, impose :

• primo, ne pas gêner la perspective des Invalides vue des Champs-Elysées.
• deuxio, ne pas nuire à l'aspect de la Seine vue du pont de la Concorde.
• tertio, présenter une arche unique pour ne pas gêner la navigation fluviale, plutôt délicate à cet endroit à cause de la courbure du fleuve.

Bref, je vous le disais, un vrai tour de force... Pourtant, l'idée de relier les Champs-Elysées aux Invalides ne date pas d'hier ! Sous la Restauration, un pont conçu sur les plans de Navier est démoli en 1828 sans avoir servi une seule fois : une collision en avait chamboulé les fondations, mais, surtout il gâchait toute la vue sur l’hôtel des Invalides !

Des allégories à foison

Notre pont a coûté 7 millions, dont 1 million pour sa décoration. Aah, la décoration ! Que représente-t-elle ? Les statues dorées au sommet des colonnes à l'entrée ? Les Renommées de l'Industrie (par Steiner), du Commerce (par Granet), des Arts et des Sciences (par Frémiet). D'énormes compositions figurent les nymphes de la Seine portant les armes de Paris, d'un côté, les nymphes de la Néva de l'autre. Des amours et des monstres marins décorent les candélabres.


Et encore !