Petite histoire du musée Jacquemart-André

Vinaigrette 0
L'entrée - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA L'entrée - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Musée Jacquemart André Hôtel particulier Musée

Edouard André, issu d'une riche famille de banquiers protestants sous le second Empire, député du Gard, décide de s'installer dans le quartier de la Plaine Monceau, là où réside notamment le banquier Rothschild. Il charge en 1868 l'architecte Parent de lui construire un bel hôtel particulier dont le style s'inspire du XVIIIe siècle.

L'inauguration de l'hôtel en 1875 est un événement où se presse le gratin parisien. Mais la guerre franco-allemande et la défaite de Sedan suivie de la chute de l'Empire force André à prendre du recul avec la vie publique pour se consacrer à sa passion, les beaux-arts. En 1872, il devient président de l'Union centrale des Arts Décoratifs. Désormais libre de toute obligation, disposant de moyens confortables, Edouard André entreprend de faire revivre dans son hôtel le faste du XVIIIe siècle, avec une magnifique collection de mobiliers, de sculptures et d'objets d'art.

Et puis... André rencontre une peintre, Nellie Jacquemart, qu'il épouse en 1881. La jeune femme adhère immédiatement à son projet ! Elle s'occupe d'exposer les collections de la Renaissance italienne que le couple a acquises quelque temps avant, pour ouvrir en 1892 le « musée italien ». Après la mort de son mari, Nellie Jacquemart offrira à l'Institut de France l'hôtel et ses collections, à condition d'en faire un musée et de l'ouvrir au public : chose faite en 1913 !


Et encore !