Petite histoire du fort de Salses

Vinaigrette 0
Le fort - ©Carles de Malavella / CC-BY-SA Le fort - ©Carles de Malavella / CC-BY-SA
Forteresse de Salses Fortification

Nous voici aux portes de l'Espagne ! Salses occupe la place stratégique sur la frontière entre l'Aragon et la France, sur la voie reliant Narbonne à Barcelone, et bien avant la voie domitienne reliant l'Italie à l'Espagne à l'époque romaine. Que d'histoire ! On trouve une première forteresse dès le XIe siècle : la région se trouve alors dans une rivalité qui oppose Espagnols et Français, avant que le roi Charles VIII ne rende le Roussillon au royaume d'Aragon en 1493.

Ferdinand le Catholique assoit donc sa position et fait construire dès 1497 une forteresse... beaucoup plus importante. Impressionnante, même ! Son système défensif comprend des murs de 10 m d'épaisseur, 4 énormes tours cylindriques, un donjon de 7 étages et 20 m de haut équipé de tout le confort de l'époque, capable d'accueillir la famille du gouverneur en cas de siège. Une sorte de réduit abrite écuries, cuisine, prison. En résumé, rendez-vous compte qu'environ 1600 hommes et 200 chevaux peuvent vivre dans la forteresse !

Assaillie de nombreuses fois par les Espagnols, Salses tombe finalement sous la domination française en 1642, avant que ne soit signé le traité des Pyrénées en 1659, qui annexe le Roussillon à la France. Désormais, Salses perd son rôle de place-forte et Richelieu envisage même de la faire démolir... Mais attendez ! Voilà qu'arrive Vauban, mandaté par Louis XIV en 1679 pour contester cette décision un peu trop radicale à leur goût. Finalement, plus de démolition ! Des travaux de restaurations commencent en 1694. Avec son classement en 1886 comme Monument historique, Salses échappe à plusieurs tentatives de destructions et l'Etat le rachète pour l'ouvrir à la visite...


Et encore !