Petite histoire du château du Lude

Vinaigrette 0
Le château - ©Manfred Heyde / CC-BY-SA Le château - ©Manfred Heyde / CC-BY-SA
Château du Lude Château Château de la Loire

Entre Renaissance et mâchicoulis

Quand ils sont venus construire leur forteresse sur cette terrasse dominant le Loir, au Xe s, les comtes d'Anjou avaient-ils une aussi jolie vue que celle dont on profite aujourd'hui ?

S'il ne reste rien de ce premier château-fort, on peut commencer l'histoire du Lude avec Jean de Daillon, ami d'enfance de Louis XI, qui acquiert le château en 1457. L'architecte de René d'Anjou, Jean Gendrot, élève dès l'année suivante un quadrilatère flanqué aux angles de tours à mâchicoulis. Puis, François Ier érige la terre du Lude en comté pour Jean III de Daillon, qui fait aussitôt reconstruire la façade sud dans le style Renaissance.

Dame verte et orangers pleurants

En 1675, voici le dernier membre des Daillon : Henri, grand maître de l'artillerie de France. Un grand monsieur, pour qui Louis XIV érige le Lude en duché en 1675 ! Une terre que le roi qualifie d' « une des plus considérables du royaume »... Rien que ça !

On lui connaît bien sa première épouse, on l'a déjà rencontrée au château du Rocher (53) ! C'est la fameuse Dame Verte, Eléonore de Bouillé, dame du Lude. Vous vous souvenez ? Elle passait son temps à cheval à la chasse !

Malheureusement, Henri meurt sans descendance : saviez-vous que son amie, Mme de Sévigné, pleure sa disparition en écrivant : « Sur la longue terrasse, cent orangers morts ou mourants pleuraient l'absence du grand maître » ?

Barré aux commandes !

En tout cas, notre château passe ensuite au duc de Roquelaure puis au duc de Rohan-Chabot. Acquis par un des directeurs de la Compagnie des Indes, qui le donne à sa nièce, la marquise de Vieuville, le Lude se voit transformé par l'architecte Barré qui élève l'aile est en 1787.

Aah, Barré ! Vous ne connaissez que lui... cet architecte parisien a laissé de beaux châteaux de style Louis XVI : Montgeoffroy en Anjou, le Marais et Méréville en Ile-de-France, pour les plus connus !

En tout cas, au Lude, on a plusieurs styles architecturaux ! Récapitulons : l'aile nord, du XVe s, construite pour Jean de Daillon. Au sud, l'aile Renaissance avec ses deux grosses tours. La façade est, de style classique. Bref !

Passé aux Talhouët, puis par mariage aux Nicolay, le Lude voit ses jardins transformés entre 1881 et 1883 par le paysagiste Edouard André.


Et encore !