Petite histoire du château du Castellas

Vinaigrette 0
Le château - ©Daniel VILLAFRUELA / CC-BY-SA Le château - ©Daniel VILLAFRUELA / CC-BY-SA
Château du Castellas Château

Un très vieux bastion

On n'a pas vu plus ancien que ce château ! La légende veut que ce soit le roi des Francs et empereur d'Occident Charles le Chauve qui ait donné l'ordre de faire construire une forteresse, au IXe siècle. De ce premier château ne reste que les 2 premiers niveaux de la tour carrée... Un donjon plus qu'une tour d'ailleurs, que ses propriétaires, les Gausfredi, surélèvent au XIe siècle et flanquent d'une muraille.

Mais voilà que débarque Simon de Montfort en 1209 : la croisade contre les Albigeois ! C'est lui qui la mène, lancé à la tête d'une puissante armée par le pape Innocent III pour combattre les hérétiques cathares. Les Gausfredi, eux, refusent de prêter hommage à Montfort. Peut-être bien ont-ils même un peu trempé dans le catharisme ? En tout cas, tout leur bien sont confisqués, le Castellas y compris !

Temps de guerres

Le fief se retrouve rattaché à la Couronne en 1269 puis passe aux de Taulignan en 1425. Un certain Claude de Vignoles finit par acheter le château en 1553. Les Vignoles ? Vous en connaissez peut-être un ! Le célèbre La Hire... L'homme de guerre s'appelle en fait Etienne de Vignoles, grand capitaine et compagnon d'armes de Jeanne d'Arc lors de l'épisode du siège d'Orléans ! Bref !

Dès 1618, Jacques de Vignoles, président au Parlement, fait faire de grands travaux au château : de grandes fenêtres apparaissent sur les façades ; aux angles, des échauguettes flanquées de culs-de-lampe représentant Jacques de Vignoles et sa femme, Isabeau des Urcières ; les étages sont aussi légèrement surélevés et une porte d'entrée de style Louis XIII ajoutée sur la façade du donjon carré. Les travaux s'achèveront en 1630.

Pendant ce temps, la région a beaucoup été touchée par les guerres de Religion : les Vignoles sont protestants. Ils refusent de se convertir. Et passeront des années et des années à fuir, à se disperser dans toute l'Europe, avec la révocation de l'Edit de Nantes, en 1685... Finalement, le Castellas passe à la famille de Ginestous au début du XVIIIe siècle. Vendu (en plusieurs lots) comme bien national à la Révolution, son dernier propriétaire, Alexandre, comte de Ganges, finira sur l'échafaud.

Transformé en ferme, le château se dégrade peu à peu. Mais un beau jour de 1974... la famille Hantat rachète le Castellas ! Et le restaure... Plus de ruines aujourd'hui, mais un beau château comme on devait le trouver à l'époque où les Vignoles l'ont transformé. En plus, il se visite, l'été : alors, si vous passez par là...


Et encore !