Petite histoire du château d'Etampes et de la tour Guinette

Vinaigrette 0
Très Riches Heures du duc de Berry (Août) - ©paukrus / Public domain Très Riches Heures du duc de Berry (Août) - ©paukrus / Public domain
Tour de Guinette Fortification

Une cité royale et son château

Sur son petit monticule de terre, on aperçoit un vieux donjon bien fatigué, en ruine, qu'on appelle tour de Guinette. Hé bien, cette tour est en fait tout ce qu'il reste du fier château d'Etampes ! On doit la fondation de ce donjon, castellum Stampis, au roi Robert le Pieux et à sa femme Constance, au début du XIe s.

Pour avoir une idée plus précise de ce à quoi ressemblait ce château, vous pouvez vous référer aux Très Riches Heures du duc de Berry ! Le château y figure en bonne place, puisque acquis par le duc de Berry en 1400... En attendant, la tour en elle-même date, à en croire Viollet-le-Duc, de 1150 ou 1170. L'historien Fleureau décrit notre donjon au XVIIe s :

« La grosse tour servant de donjon est faite en forme de rose à quatre feuilles de 40 toises de tour et 20 de hauteur. Les murs ont 12 pieds d'épaisseur dans lesquels était un escalier en forme de pied droit pour monter aux étages d'en haut de cette tour, au-dessus de laquelle s'élevait une tourelle qui servait d'échauguette ou guérite pour découvrir les avenues et les environs du château. […]

Tous ces édifices étaient couverts d'ardoise et de plomb, garnis de roses, de fleurons et d'autres embellissements, dont il ne reste aujourd'hui qu'une partie de la tour, où les vassaux du duché d'Etampes vont rendre leurs hommages. »

Un vol d'enfer !

La tour est finalement démantelée par Henri IV et vendue comme bien national à la Révolution : et vous savez quoi ? Peu avant la Révolution, en 1772, un certain abbé Desforges crée une sorte de gondole volante composée de plumes d'oiseaux : il s'élance avec son engin du haut de notre donjon... pour s'écraser lamentablement un peu plus bas, bien sûr. Le monsieur s'en tire avec une petite blessure au coude !


Et encore !