Petite histoire du château d'Entrecasteaux

Vinaigrette 0
Le château - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Le château - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Château d'Entrecasteaux Château

Lettres au château

Entre deux châteaux

On trouve la première mention du site en 1080 : sur cette terre et sa forteresse règne Boniface de Castellane, seigneur de Salernes. Pourquoi ce nom d'Entrecasteaux ? Parce que la forteresse se trouve entre deux petits forts, « entre deux châteaux »...

Bref ! Les Castellane ont fort à faire, puisqu'ils agrandissent leur château... avant qu'au XVIe s de nouvelles têtes apparaissent : des descendants, les Adhémar de Monteil. Le comte de Grignan François Adhémar de Monteil va tout casser pour faire de son nouveau châtiau ze place to be.

Eh, c'est qu'il vient de se marier ! En 1669, oui. Et pas avec n'importe qui : on la connaît, sa moitié ! Il s'agit de la fille de la célébrissime marquise de Sévigné, Françoise.

La mère et sa fifille

Elle n'aime pas beaucoup Entrecasteaux, Françoise. Elle déteste ce château qu'elle trouve triste et austère, préférant les pierres dorées du château de Grignan. Pourtant, il a aussi des pierres blondes, Entrecasteaux, un toit de tuiles plates et beaucoup de fenêtres qui laissent entrer des flots de soleil...

Sa mère, déchirée d'être séparée d'elle, lui écrit quasiment tous les jours (pas de mail, à l'époque ni de téléphone). Mais les lettres, ça l'occupe un temps, la Françoise. Elle désespère de quitter ce trou un jour... Pendant ce temps, le comte de Grignan voit sa terre se faire ériger en marquisat en 1678.

Une belle jambe ! Ca ne l'empêchera pas de se ruiner dans la restauration et l'embellissement de son château... Du coup, presque sans le sou, il est obligé de vendre Entrecasteaux en 1714... Ouf, fait Françoise, enfin ! Ce sont les Bruni qui rachètent le château.

On sauve les meubles

Les Bruni restent aux commandes du château, même quand la Révolution éclate. Le curé du village sauvera les meubles et empêchera le pillage ! Après ça, le château revient à la fille de Jean-Baptiste de Bruni : Marie-Félicité Pulchérie d'Entrecasteaux.

Et à la fin du XXe s, le peintre écossais Ian MacGarvie-Munn rachète le château et commence à le restaurer. Sa petite idée : en faire un musée... Aujourd'hui, Entrecasteaux a changé de mains, et il se visite !

La visite d’Entrecasteaux

On visite de jolies pièces meublées (tableaux, tapisseries) dont le grand salon avec vue sur les jardins, la bibliothèque, le salon de musique, les belles ferronneries du XVIIe s, une salle des gardes et des cuisines voûtées du XVIe s...

Sans oublier les jardins ! Commandés par les Grignan, dessinés par Le Nôtre, rien que ça. Parterres de buis, petites fontaines, beaux arbres se marient avec la façade de pierres claires du château en arrière-plan...


Et encore !