Petite histoire du château de Tarascon

Vinaigrette 0
Le château - ©Leon petrosyan / CC-BY-SA Le château - ©Leon petrosyan / CC-BY-SA
Château de Tarascon Château

Charles Ier d'Anjou, frère de saint Louis, occupe au XIIIe siècle le vieux castrum de Tarascon, cerné d'une enceinte flanquée de tours crénelées. Charles II, son fils, fait faire de grands aménagements vers 1290. La forteresse subit plusieurs sièges : celui de du Guesclin, connétable de France, en 1368, puis celui de Raymond de Beaufort en 1399. Puis viennent des temps plus paisibles et avec eux... commencent des travaux de reconstruction, attestés par des actes datés du mois d'octobre 1400. L'architecte André de Sainte-Marie s'occupe de dresser les plans.

Le roi René s'occupe de la suite des travaux et donne au château l'allure qu'il a de nos jours. A cette époque, les comtes de Provence y viennent souvent pendant leur séjour à Tarascon. Le roi René, notamment, y organise un tournoi mémorable ! Les jeux de la Tarasque sont également célébrés en présence du roi et de sa cour. Tarasque ? Si, vous savez ! Bestiole du folklore provençal sensé hanter les environs de Tarascon, elle terrorise la population et donne naissance à des festivités dès le XVe siècle, où l'on promène son effigie dans les rues de la ville... Mais Tarascon entre ensuite à nouveau dans le tumulte : pendant la Fronde au XVIIe siècle, le marquis d'Effiat Henri de Cinq-Mars et François-Auguste Thou, conseiller du roi, sont arrêtés par Mazarin pour conspiration.


Et encore !