Petite histoire du château de Picquigny

Vinaigrette 0
Le château - ©Paul Hermans / CC-BY-SA Le château - ©Paul Hermans / CC-BY-SA
Château de Picquigny Château

Oyez, oyez bonnes gens, nous voilà à Picquigny ! Oui, bon, je m'emballe... En tout cas, ce sont là de bien fières ruines qui méritent bien un petit historique. Prêt ? A une quinzaine de kilomètres d'Amiens, Picquigny a connu bien des événements dans sa longue histoire ! Entre autre, saviez-vous que Mme de Sévigné passe 4 jours au château en 1689 ? Elle le compare à son fief de Grignan dans ses lettres :

« C'est un vieux bâtiment élevé au-dessus de la ville, comme à Grignan ; je ne sais si la fondation est aussi belle, mais ce sont des terrasses sur la rivière de Somme qui fait cent tours dans les prairies, voilà ce qui n'est pas à Grignan. »

Le château à proprement parler est construit au XIVe s sur des bases plus anciennes, puis complété aux XVIe et XVIIe s. Imaginez-le comme une puissante forteresse entourée d'une enceinte flanquée de grosses tours.

Restent de beaux vestiges, comme la porte du Gard, surmontée des blasons d'Antoine d'Ailly et de Marguerite de Melun, son épouse, mais aussi le pavillon Sévigné, de style Renaissance.

Vous pourrez voir aussi une cuisine, toute voutée, avec son imposante cheminée, mais aussi des caves (attention, la descente est raide !) et une prison. Des graffitis ornent encore les murs de la petite cellule. Parmi elles, le dessin d'un gibet sous lequel se balance un pendu. Brrr...

Au fait, saviez-vous que Louis XI et Edouard IV d'Angleterre signent au château le traité de Picquigny le 29 août 1475 ? En quoi consiste-t-il ? A mettre fin à la terrible guerre de Cent Ans !


Et encore !