Petite histoire du château de Montigny-le-Gannelon

Vinaigrette 0
Le château - ©Pline / CC-BY-SA Le château - ©Pline / CC-BY-SA
Château de Montigny-le-Gannelon Château

Au dessus du Loir nonchalant, vous verrez de loin l'imposant château de Montigny ! Celui-ci tient son nom de son seigneur au XIe siècle, Gannelon, trésorier de Saint-Martin-de-Tours et abbé de Saint-Avit-lez-Châteaudun. Passé aux Montigny, descendants de Gannelon, le fief est acquis par le fils du roi Charles V, Louis, duc d'Orléans.

Mais c'est en 1475 que le nouveau seigneur, Jacques de Renty, fait reconstruire le château détruit pendant la guerre de Cent Ans. De cette époque date la façade actuelle sur la cour, en briques rose et blanche. On apprend dans des textes de l'époque que le

« château fut démoli et mis en ruine et que le feu y fut mis par le commandement du seigneur d'Illiers, qui commandait alors à Châteaudun, par la crainte où il était que les Anglais, qui étaient alors dans le pays, ne s'en emparassent […] Ledit château est à présent en bon état de réparation et fortification, on peut y faire le guet aussi bien et même mieux qu'à Courtalain et autres châtellenies du comté de Dunois qui ont droit de guet ».

Passé ensuite aux Fromentières, aux Raynier en 1656, puis au comte de Fiennes, Montigny est acquis en 1832 par le duc de Laval : commencent alors les grandes restaurations !

Le plus remarquable : l'ajout d'un pavillon sur la partie Est de la façade, qui abrite une salle avec les portraits des rois que notre duc a rencontrés ! En 1886, l'architecte Clément Parent fait remanier la façade sur le Loir dans le style néo-Renaissance.


Et encore !