Petite histoire du château de Castelnau-Bretenoux

Vinaigrette 0
Le château - ©MOSSOT / CC-BY-SA Le château - ©MOSSOT / CC-BY-SA
Château de Castelnau-Bretenoux Château

On trouve mention en 1076 d'un certain Hugues de Castelnau, qui fait faire à son château de grands travaux de remaniements. A l'époque de la croisade des Albigeois, Castelnau dépend du comte de Toulouse puis plus tard devient fief du château de Turenne : le sieur de Castelnau donne à ce dernier chaque année la redevance... d'un œuf ! En 1295, Matfred de Castelnau épouse Alasie de Calmont. Aah, un bien riche mariage, qui permet d'importants travaux de constructions tout le long du XIVe siècle, qui transforment le château tel que nous le voyons maintenant !

Ainsi, celui-ci se retrouve flanqué d'une tour ronde à chacun de ses angles, avec au milieu le puissant donjon carré construit au XIIIe siècle, haut de près de 60 mètres. Un large fossé entoure les murs et une seconde enceinte complète le système défensif. Pons de Caylus hérite du château en 1396, ainsi que du nom des Castelnau. Saviez-vous que Jean de Caylus de Castelnau, un de ses descendants qui occupe le siège épiscopal de Cahors au milieu du XVe siècle, réunit au château les Etats du Quercy, qui chassent tous les Anglais de la région ? Passé dans la famille des Clermont-Lodève, Castelnau se fait entièrement réaménager au XVIIe siècle.

Mais les travaux restent inachevés, les châtelains ayant quitté le Lot pour s'installer à Versailles... Passé aux Luynes vers 1718, qui n'ont finalement rien à faire d'un énième château (et oui), Castelnau est abandonné à des fermiers qui s'y installent. Commencent alors les dégradations... On pense même à le démolir, en 1844 ! Mais 7 ans plus tard, un incendie le ravage littéralement. Voilà qui résout le problème ! Malheureusement, les somptueux appartements du XVIIe siècle disparaissent dans le brasier... Suivent plusieurs propriétaires, qui restaurent une partie de l'édifice. Aujourd'hui, on visite Castelnau, devenu propriété de l'Etat !


Et encore !