Petite histoire du château de Bressieux

Vinaigrette 0
Le château - ©Groumfy69 / Public domain Le château - ©Groumfy69 / Public domain
Château de Bressieux Château

Il y a bien longtemps

Les hommes habitent le site depuis la Préhistoire, mais c'est vers 980 qu'apparaissent les premiers seigneurs de Bressieux : des hommes puissants, parmi l'une des familles les plus anciennes du pays ! Et qui figurent parmi les 4 grands barons du Dauphiné (avec ceux de Clermont, de Sassenage et de Montmaur).

Au XIIIe siècle, ces messieurs s’attellent à la construction de leur forteresse en brique rouge. De forme rectangulaire, le château se composait au nord d'un grand corps de logis flanqué d'un haut donjon (23 m) construit en 1277, et de 2 tours plus petites à créneaux et mâchicoulis. Une des tours renfermait les archives, qui tenaient parait-il dans une quarantaine d'armoires...

Une autre tour abritait une énorme cloche de 300 livres, soit environ 135 kg ! A l'est et à l'ouest, 2 corps de bâtiment placés en retour d'équerre. Au milieu, une cour intérieure bordée par la cuisine et la boulangerie... tout cela enfermé derrière de puissants remparts et des fossés de 30 m de large sur 12 de profondeur !

Autant vous dire qu'on a là une forteresse parée pour l'attaque ! Une porte défendue par une herse donnait accès à la cour d'honneur, desservie par un grand escalier, avec cette inscription au-dessus de la porte d'entrée : A. DE. ME. LEO X PON. MAX. CAPIT. Deux allées d'arbres menaient de chaque côté au château.

Les temps modernes

Lorsque le dernier des Bressieux décède, c'est Antoine de Grolée, lieutenant général du roi, qui entre en possession du château par alliance : il ne fait qu'ajouter des fenêtres à meneaux sur les épaisses façades médiévales. Baronnie jusque-là, Bressieux sera érigée en marquisat en 1615, pour Louis de Grolée...

Après les Grolée, voilà les Baume-Suze, qui gardent Bressieux jusqu'au milieu du XVIIe siècle. Puis le château est vendu en 1780 pour la première fois de son histoire à un monsieur qui, avec la Révolution grondant au loin, ne profitera pas longtemps de sa nouvelle maison !

Une époque bien sombre qui ruinera totalement notre château. Tellement détruit, d'ailleurs, que les propriétaires successifs abandonneront les restaurations... pour le vendre à la commune en 1966, qui le restaure depuis petit à petit. Aujourd'hui, on peut monter en haut de son donjon, d'où vous vous imaginez, la vue sur la campagne est magnifique !


Et encore !