Petite histoire du château de Boulogne-sur-Mer

Vinaigrette 0
Le château - ©Michel wal / CC-BY-SA Le château - ©Michel wal / CC-BY-SA
Château de Boulogne-sur-Mer Château

Lorsque Louis VIII donne en 1223 les comtés de Boulogne, d'Aumale et de Domfront à son demi-frère Philippe Hurepel, comte de Boulogne. Celui-ci fait aussitôt élever un château ainsi qu'une enceinte sur un emplacement occupé par les Romains. Vous comprenez, on a besoin d'asseoir sa nouvelle puissance ! Hurepel avait aussi fait construire une forteresse à Calais et rebâtir celle d'Hardelot.

Les travaux de Boulogne commencent vers 1230. On a ici un château sans donjon typique du XIIIe siècle : saviez-vous que ce principe importé d'Orient est tout nouveau alors en Europe occidentale ? Le château voisin de Calais fondé en 1228 par Hurepel possède lui un donjon, comme tous ceux de l'époque. La forteresse ne subit que très peu de dégâts pendant la guerre de Cent Ans, mais les techniques d'artillerie se sophistiquant, Boulogne commence à faire bien pâle figure. De 1515 à 1544, on revoit donc son système défensif, avec un ajout sur les façades les plus exposées d'un blindage de maçonnerie.

En attendant, le château passe aux Anglais en 1544 : Henri VIII d'Angleterre fait continuer les travaux, travaux repris par les Français qui ont récupéré la place entre temps (merci à Henri II et son traité d'Outre-Eau, en 1550 !). Ils les finissent vers 1565. Louis XIV trouve une place-forte très abîmée, et plutôt que d'engager des sommes ô combien coûteuses dans sa restauration, il la fait démolir. Solution radicale, oui ! Les bâtiments qui restent sont transformés en caserne aux XVIIIe et XIXe siècles.


Et encore !