Petite histoire du château de Beynac

Vinaigrette 0
Le château - ©Manfred Heyde / CC-BY-SA Le château - ©Manfred Heyde / CC-BY-SA
Château de Beynac Château

Vous imaginez bien que l'édification du château sur cet escarpement rocheux, au-dessus de la Dordogne, n'est pas le fruit du hasard ! Que dire de mieux qu'une forteresse qui surveille la rivière et la vallée ? Beynac se trouve mentionné pour la première fois en 1115 avec Mainard de Beynac, lorsque celui-ci offre des terres à Robert d'Arbrissel, fondateur de Fontevraud, pour y construire l'abbaye de Cadouin. A cette époque, on a un premier castrum construit en pierre et entouré d'une muraille.

Les seigneurs de Beynac, ont-ils été cathares ? On ne le sait pas, mais Simon de Montfort, lors de sa croisade des Albigeois, assiège le château et fait détruire la partie supérieure de ses murs. Il y croise un seigneur « très mauvais, pilleur très cruel et très violent oppresseur des églises » ! Resté possession cependant des sires de Beynac, le château s'agrandit. Les Anglais n'assiègent jamais les seigneurs de Beynac, fidèles au roi de France pendant la guerre de Cent Ans ! Contrairement à son voisin Castelnaud, moins chanceux... Foyer protestant durant les guerres de Religion, Beynac voit ses défenses renforcées. A la mort du dernier membre des Beynac en 1753, le château passe aux Beaumont, qui l'abandonnent après y avoir laissé toute leur fortune en restaurations.


Et encore !