Petite histoire du château d'Harcourt

Vinaigrette 0
Le château - ©Tango7174 / CC-BY-SA Le château - ©Tango7174 / CC-BY-SA
Château d'Harcourt Château

Perdue au milieu de la verdure, la forteresse, entourée de fossés d'une quinzaine de mètres, correspond bien à l'idée que l'on se fait des demeures médiévales : solides contreforts, barbacane, pont-levis et murailles épaisses laissent imaginer la fureur des combats dans lesquels fut plongé Harcourt ! Robert Ier d'Harcourt fait construire un premier château au XIe siècle, remanié un siècle plus tard par Robert II d'Harcourt, compagnon d'armes du roi Richard Cœur de Lion. Après le rattachement de la Normandie à la Couronne au XIIIe siècle, voici la guerre de Cent Ans : Jean V d'Harcourt décide de s'allier à Charles le Mauvais, roi de Navarre, et au roi d'Angleterre Edouard III. Très mauvais choix... on le décapite en 1356 et tous ses biens sont confisqués.

Son fils Jean VI récupère les domaines et obtient l'autorisation de reconstruire le château vers 1360. Il faut attendre le XVIIe siècle pour que de nouveaux travaux le transforment littéralement : Françoise de Brancas, comtesse d'Harcourt, fait remanier une des façades dans le style classique et aménage une terrasse. Louis Gervais Delamarre, avoué parisien, achète Harcourt en 1802 : alors depuis longtemps abandonné et dégradé par endroits, une restauration s'impose ! Le nouveau propriétaire transforme les vastes alentours du château en arboretum, légué en 1827 à l'académie d'Agriculture de France.


Et encore !