Petite histoire du château d'Epinal

Vinaigrette 0
Les ruines - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA Les ruines - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA
Château d'Epinal Château

L'ancien Chaumont, calvo montis, ravagé par les Vandales au Ve siècle puis par les Barbares deux siècles plus tard, est fondé par un évêque de Metz, Théodoric d'Hamelan, au Xe siècle, qui y construit un monastère au pied du château. La ville prend alors le nom de Spinal, peut-être parce qu'à cette époque, le lieu était couvert d'épines et de broussailles ! Le château occupe jusqu'au XIIIe siècle le point culminant de la ville. Il se compose alors d'un gros et haut donjon carré avec un arsenal et des magasins, servant principalement de refuge aux habitants en cas de danger. Un beffroi surmonte le donjon et abrite le logement du guetteur. Des documents rapportent d'ailleurs qu'on indemnise de nombreuses fois ce pauvre guetteur, exposé à de violents orages et à la foudre !

On a aussi, reliée au donjon par une galerie, la tour Saint-Georges. Tout autour, une enceinte. Des écrits de l'époque appellent le château castrum supérius ou Haut château, qui se retrouve au XIIIe siècle englobé dans les nouvelles fortifications de la ville. Viennent se greffer deux tours à la muraille ainsi qu'un châtelet et des fossés : Epinal passe ainsi de simple donjon à une puissante forteresse. En 1670, les Français, qui occupent alors la Lorraine, la font démanteler. Il faut dire qu'elle se trouve déjà en très mauvais état... Devenue carrière à ciel ouvert, ses pierres servent à divers travaux dans la ville, comme la construction de maisons au XVIIIe siècle...


Et encore !