Petite histoire du château d'Arlay

Vinaigrette 0
Le vieux château - ©Arnaud 25 / Public domain Le vieux château - ©Arnaud 25 / Public domain
Château d'Arlay Château

Fief des Chalon, princes d'Orange, le château d'Arlay possède la particularité de ne s'être jamais vendu depuis le XIe siècle ! Au cœur de l'un des plus vieux vignobles du Jura (plantés dès l'époque romaine !), le château voit le jour au IXe siècle, sur les terres de Gérard de Roussillon. Mais voici que les puissants comtes de Chalon s'installent à Arlay, agrandissant l'enceinte et la forteresse, avant le mariage en 1386 de Jean de Chalon-Arlay et de Marie des Baux : les Chalon deviennent ainsi... princes d'Orange !

Devenu propriété des Nassau en 1530, avec Guillaume le Taciturne, puis Guillaume III d'Orange-Nassau au XVIIe siècle, Arlay revient au maréchal d'Isenghien (descendant des Chalon) en 1730. C'est à partir de 1774 que commencent les travaux destinés à remanier le château dans un style néoclassique, tel qu'on peut le voir aujourd'hui. Lorsque le riche prince d'Arenberg acquiert Arlay en 1823, il trouve un château abîmé, laissé à l'abandon depuis la Révolution. Aussitôt, le nouveau propriétaire se met au travail pour redonner à Arlay tout son éclat...


Et encore !