Petite histoire des remparts de Laon

Vinaigrette 0
Les remparts - ©Rémih / Public domain Les remparts - ©Rémih / Public domain
Remparts de Laon Fortification

Bienvenue à Laon, où me voilà actuellement sur la promenade des remparts. Laon, ancienne cité celtique où saint Rémi fonda un évêché... Sous Clotaire, Laon, qui avait fait partie du royaume de Soissons, passe dans celui d'Austrasie. Saccagé en 882 par les Normands, la ville devient une des plus importantes cités du royaume de France à la fin du XIe siècle ! Au début du siècle suivant, la population est trop à l'étroit dans les murailles de la vieille cité. Ils partent alors s'installer à l'ouest du plateau, dans un bourg que Philippe Auguste fortifie au début du XIIIe siècle.

Le roi y fait construire un donjon, construction massive qui commande l'entrée de la ville (détruit en 1831... tant pis pour nous). Véritable place forte des Ligueurs durant les guerres de Religion, Henri IV fait construire une citadelle après le siège de 1594, qui modifie le tracé de l'enceinte. On peut néanmoins voir d'anciennes portes, comme celle d'Ardon (XIIIe siècle), autrefois située à côté du palais des rois carolingiens. La porte de Soissons aussi, construite au début du XIIIe siècle, quand Philippe Auguste fortifie Laon. Près de celle-ci, vous remarquerez la tour d'angle qui répond au nom de Tour Penchée.


Et encore !