Petite histoire des remparts de Guérande

Vinaigrette 0
Les remparts - ©Emeric84 / CC0 Les remparts - ©Emeric84 / CC0
Remparts de Guérande Fortification Guerre de Succession Bretonne

L'origine de Guérande ? Au milieu du IVe siècle, des Saxons s’étaient installés là, semant la terreur parmi les habitants. Les Romains décident donc de construire une forteresse, appelée Grannona, où se réunissent alors la population rassurée à l'abri de ces murs. Mais Guérande entre véritablement dans l'histoire avec la guerre de Succession bretonne. La quoi ?

Allez, je suis sympa, je vous en rappelle les principaux faits ! En 1371, quand le duc Jean III meurt sans héritier, une bataille sans merci s'engage, qui durera jusqu'en 1365. En lice, deux prétendants au pouvoir : Charles de Blois, soutenu par le roi de France Philippe VI et Jean de Montfort, soutenu par le roi d'Angleterre Edouard III. Dans la petite église de la ville fut signé le traité de Guérande, en 1365, qui met fin à des décennies de lutte acharnée : et oui, après tout ça, on proclamera Jean de Montfort duc de Bretagne.

Alors ! Revenons à notre ville... Outre ses célèbres marais salants, Guérande conserve entiers ses remparts de granit (1300 mètres de long), les mieux conservés de France, s'il-vous-plaît ! Construits par Jean V de Montfort en 1431, il en reste aujourd'hui 10 tours. On entre dans la ville par 4 portes : la porte Vannetaise au nord, la porte Saint-Michel à l'est (élevée par François II ; elle servait de logis au gouverneur de la ville), les portes Bizienne et de Saillé (qui commandait l'accès aux marais salants).


Et encore !