Petite histoire des fortifications de Dun-sur-Auron

Vinaigrette 0
Les remparts - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Les remparts - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Fortifications de Dun-sur-Auron Fortification Eudes Arpin Guerre de Cent Ans Siège Guerre de Religion

Impressionnant !

Mentionnées dès le XIe s, les fortifications de Dun se font reconstruire par Philippe Auguste et ses successeurs entre le XIIe et le XVIe s. Ce sont les remparts de la première enceinte que le roi fait réparer en 1202 avec le château de Dun. L' « œuvre » du roi la plus marquante, savez-vous de quoi il s'agit ?

De la grosse tour d'un diamètre de 32 m et d'une hauteur de près de 35 m ! Un toit en plomb la couronnait. Trois des tours existent encore aujourd'hui, la grosse tour ayant été détruite sous le règne de Louis XIV.

On a déjà vu que Dun possède un imposant beffroi, d'anciens remparts redoutables... Plutôt impressionnants pour une petite cité ! Oui, mais attendez de voir son histoire..

L'ancienne Dunum Regis, Dun-le-Roi, tient son nom du celte dun, « le château ». Une ville très ancienne connue dès l'âge de bronze qui deviendra la troisième ville la plus importante du Berry au Moyen-Age ! Hé oui, ne vous fiez pas à ces airs de village tranquille...

Eudes le croisé

Dun passe sous la domination des comtes de Blois. De ces comtes, la cité passe aux Sully, vassaux des comtes de Blois. La fille de Gilon de Sully se marie avec Eudes Arpin, seigneur de Dun. Vous vous souvenez d'Eudes ?

En 1101, il a vendu Dun au roi pour aller aux croisades libérer Jérusalem des Turcs. Le roi devient donc propriétaire de la terre de Dun et de la vicomté de Bourges ! Il peut alors pousser les frontières de son royaume jusqu'en Aquitaine !

Dun se voit alors accorder des privilèges confirmés par les rois suivants, comme la suppression de la taille (l'impôt militaire). La ville se voit doter de remparts, notamment la Grosse Tour construite par Philippe Auguste.

La ville grandit tant et si bien, devient si prospère que de nombreux marchands de draps s'y installent et y font fortune. La famille de La Pole, originaire de Dun, partira en Angleterre fonder le comté de Suffolk !

Dun s'en va-t-en guerre

Pendant la guerre de Cent Ans, voilà les Anglais de Robert Knolles qui déboulent en 1350. En 1412, au tour des Bourguignons d'assiéger la ville ! Il faut dire que pendant la guerre entre Armagnacs et Bourguignons, Dun a fait le choix de supporter les Armagnacs car le duc Jean de Berry a marié sa propre fille au comte d'Armagnac...

Au tour ensuite des Grandes Compagnies menées à Dun par Perrinet Grasset de faire du grabuge. Pendant les guerres de Religion, les Protestants trouvent refuge un peu partout dans la région (surtout à Sancerre).

Alors, Dun essuie le siège des troupes du duc des Deux-Ponts. Heureusement ils ne parviennent pas à brûler son église, ni ses maisons... Rebelote à la Révolution... Avant que Dun-le-Roi ne devienne Dun-Libre puis Dun-sur-Auron.


Et encore !