Petite histoire de Sainte-Marguerite de Paris

Vinaigrette 0
L'église - ©Selbymay / CC-BY-SA L'église - ©Selbymay / CC-BY-SA
Eglise Sainte-Marguerite de Paris Eglise paroissiale

Le rapport entre Ste-Marguerite et la Gironde ?

L’église, à la base, est une chapelle construite par le curé de Saint-Paul de Paris, Antoine Fayet (à ses frais) pour servir de succursale à son église. Sainte-Marguerite se fait agrandir en 1669 et au XVIIIe s.

En 1760, l’architecte Victor Louis (on lui doit le château du Bouilh, le Grand théâtre de Bordeaux en Gironde et les colonnades du Palais-Royal à Paris) s’occupe de dresser les plans de la chapelle des Ames du Purgatoire.

La visite de Sainte-Marguerite

Dans le chevet, ne pas manquer le Christ descendu de la Croix, un bas-relief en marbre blanc réalisé pour le tombeau de l’épouse du sculpteur Girardon Catherine Duchemin à la fin du XVIIe s. par deux élèves dudit Girardon, Nourrisson et Le Lorrain : à l’origine, la sculpture se trouvait dans l’église Saint-Landry, dans le quartier de la Cité.

Aussi, dans le chœur, venez voir : voilà la chapelle des Ames du Purgatoire, celle aménagée par Victor Louis en 1760, avec son décor réalisé par Paolo-Antonio Brunetti.


Et encore !