Petite histoire de Saint-Sauveur d'Aix-en-Provence

Vinaigrette 0
Détail - ©Georges Seguin (Okki) / CC-BY-SA Détail - ©Georges Seguin (Okki) / CC-BY-SA
Cathédrale Saint-Sauveur d'Aix-en-Provence Cathédrale

L'édifice primitif s'élève sur les ruines d'un temple dédié à Apollon : c'est un baptistère du Ve s avec sa cuve baptismale flanquée de 8 colonnes antiques, sorte de piscine dans lequel on descendait à l'aide de quelques marches. Plus tard, on construit une église plus grande, le nombre de fidèles s'accroissant toujours plus vite ! Mais vers 731, les Sarrasins détruisent la ville d'Aix et sa cathédrale avec...

On relève l'édifice de ses cendres seulement en 1057 sous l'impulsion de l'évêque d'Aix, Rostagnus, et de Benedictus, prévôt du chapitre : à la toute fin du XIe s, la cathédrale est enfin consacrée ! Benedictus fait construire un cloître non loin de là et s’y installe avec d'autres moines, vivant sous la règle de saint Augustin. Il fait aussi aménager une partie de la nef, appelée Corpus Domini, à l'emplacement de l'ancien oratoire ; nef terminée en 1275 par l'archevêque Grimerins.

Mais alors, il faut agrandir la cathédrale : chose faite dès 1280 avec le chœur. La nef principale date du XIVe s, la troisième nef remonte au XVIIe s. La tour et le clocher datent de la fin du XVe s, élevés sous la direction de l'architecte Pierre de Burle. La première pierre du portail, quant à elle, est posée en 1476 en présence du roi René. Finalement, l'église sera achevée en 1484.


Et encore !