Petite histoire de Saint-Paul-Saint-Louis de Paris

Vinaigrette 0
Détail - ©GO69 / CC-BY-SA Détail - ©GO69 / CC-BY-SA
Eglise Saint-Paul-Saint-Louis de Paris Eglise paroissiale

Une simple chapelle

Nous voilà dans l'ancienne chapelle construite par saint Eloi, Saint-Paul-des-Champs : son nom indique qu'elle se trouvait en dehors des murs de la ville. Paroisse en 1107, elle devient trop petite ; on la reconstruit aux XIV et XVe siècles. On y trouve alors un cimetière, dans lequel on dépose les restes de plusieurs grands hommes ! Si, écoutez ça...

Rabelais, l'homme au masque de fer, le maréchal de Biron, Nicot, l'architecte François Mansart, mais aussi des mignons d'Henri III, Quélus, Maugiron, Caussade et Saint-Mégrin ! Ce dernier tombeau a été détruit pendant les guerres de Religion... Le breton Georges Cadoudal a même été enterré dans l'église, jusqu'à ce qu'on rapatrie ses restes à Auray... Bref !

Une superbe église

En 1580, le cardinal de Bourbon cède des terrains sur la rue Saint-Antoine aux moines Jésuites pour construire une chapelle Saint-Louis. Louis XIII leur permettra au XVIIe siècle de reconstruire leur chapelle avec plus de luxe et de grandeur ! 3 architectes dirigent les travaux : Martellange, les pères jésuites François Derand et Turmel.

Le premier prend la tête du chantier en 1629 ; le deuxième le remplace alors, s'occupant de la voûte, de la coupole et de la façade ; il achèvera l'église en 1641 avec le dôme, le premier de ce genre à Paris ! Avec ses 60 mètres de haut, il annonce ceux de la Sorbonne et du Val-de-Grâce.

Richelieu y célèbre la première messe quelques semaines plus tard, en présence de Louis XIII, de la reine Anne d'Autriche et du frère du roi Gaston, duc d'Orléans. On ne la consacre qu'en 1676... Turmel s'occupe ensuite de la décoration intérieure.

Imaginez un peu le luxe... l'église renfermait de vrais trésors d’œuvres d'art, aujourd'hui au Louvre notamment. D'ailleurs, Saint-Louis abritait le somptueux mausolée d'Henri II de Bourbon qui contenait les cœurs de Louis XIII et de Louis XIV...

En attendant, nos Jésuites se font expulser en 1762 et on les remplace par les chanoines de Sainte-Catherine-du-Val-des-Ecoliers. Pendant la Révolution, beaucoup d’événements : l'église est transformée en 1792 en dépôt de livres et ses œuvres d'art sont retirées.

Elle devient un an plus tard temple de la Raison. Finalement le culte est rendu en 1803 et on ajoute le nom de Saint-Paul à Saint-Louis. Sous le second Empire, Victor Baltard restaure sa façade et son chœur avant que l'église ne soit pillée deux fois.


Et encore !