Petite histoire de Saint-Mathieu de Morlaix

Vinaigrette 0
L'église - ©Odenel / CC-BY-SA L'église - ©Odenel / CC-BY-SA
Eglise Saint-Mathieu de Morlaix Eglise paroissiale Accident Noyade Marie Stuart

Saint-Mathieu

Le quartier de la paroisse Saint-Mathieu est le plus ancien de tout Morlaix. C'était autrefois le quartier commerçant, le cœur de la vieille ville : on le vérifie très vite avec sa rue aux Bouchers, sa place du Marché...

Le prieuré Saint-Mathieu date du XIe siècle. Une église romane voit le jour peu après, en dehors des murailles de la ville. On la reconstruit dans le style gothique entre 1498 et 1505... mais le remaniement majeur remonte à 1824.

On remarque tout de suite son imposante tour carrée de style Renaissance, qui date de 1548, la première dans ce style construite dans la région ! Elle porte une inscription dans une banderole avec la date de sa construction :

L'an 1548 le 10e jour de juillet fut commencé cette tour en l'honneur de Dieu de Notre-Dame et de monseigneur saint Mahé.

Près du cimetière, on peut lire :

Mors tua, Mors Xti, fragilitas mundi Gloria Coeli, dolor inferni sint memoranda tibi

Ou en français :

Que ta mort, la mort de Jésus, la fragilité du monde, la gloire du ciel, la douleur de l'enfer soient inscrits en ta mémoire.

La curieuse Vierge ouvrante

A l'intérieur, une chose à ne pas manquer : une très belle « Vierge ouvrante » du début du XVe siècle ! La statue se présente sous la forme d'une simple Vierge à l'enfant, mais une fois ouverte, on a la Sainte Trinité !

Elle provient de la collégiale Notre-Dame-du Mur, commandée par la confrérie de Morlaix. Elle serait originaire de la région de Cologne, à cause de sa technique typique qui utilise l'or pâle sur l'argent... Notre-Dame-du-Mur ? Oui, une bien belle collégiale, avec sa flèche en pierre de près de 80 mètres de haut, qu'on voyait depuis la mer !

Notre-Dame-du-Mur

Une tour... puis plus rien !

C'est le duc de Bretagne Jean II qui la fonde en 1295, et elle porte ce nom car on l'a construite toute accolée à la muraille qui défendait la ville. Puis après bien des siècles de bons et loyaux services, on décide de la vendre en 1805... pour la démolir !

On avait conclu que seule la tour serait gardée. Mais pendant la démolition, la tour, privée de ses soutiens de pierre, s'écrase sur les maisons en contrebas, en mars 1806... On venait nombreux en pèlerinage à la collégiale, rien que pour voir sa Vierge ouvrante... On y venait pour la remercier et y mettre des ex-voto.

Marie Stuart et ses Ecossais dans la flotte

Anne de Bretagne passe à Saint-Mathieu pour se recueillir en 1514, mais aussi Marie Stuart, la toute jeune épouse écossaise du dauphin François II.

La petite, qui a 6 ou 7 ans, débarque à Morlaix en août 1548, où elle fait une entrée triomphale ; elle doit y passer 2 jours avant de se rendre à Paris rejoindre son mari : elle entendra la messe dans la collégiale ! On raconte qu'en regagnant son logis au couvent des Jacobins, son cortège passant la porte de la Prison tombe dans l'eau et se noie.

Le pont venait de céder sous le poids ! Les seigneurs écossais dégainent leurs épées, criant à la trahison. Mais le sire de Rohan déboule et les calme en disant ces mots : « Jamais Breton ne fit trahison ! » Hop ! Le calme revient...


Et encore !