Petite histoire de Saint-Martin de Colmar

Vinaigrette 0
Façade ouest - ©GuyFrancis / CC-BY-SA Façade ouest - ©GuyFrancis / CC-BY-SA
Collégiale Saint-Martin de Colmar Collégiale

Ancienne collégiale, la cathédrale compte parmi l'une des plus grandes églises gothiques du Haut-Rhin ! Ceci mérite une petite visite, non ? Notre église doit sa fondation à un petit oratoire construit au IXe siècle par les moines de l'abbaye de Munster. Louis le Débonnaire lui a d'ailleurs accordé en 823 le droit de dîme sur tout le ban de Colmar. En 1234, le pape Grégoire IX autorise la construction d'une collégiale romane à la place de l'oratoire.

Mais 3 ans plus tard, l'évêque de Bâle Henri de Thoune établit un chapitre à Saint-Martin, ce qui fait qu'on doit reconstruire l'église romane, dès 1263 : on commence par le transept, puis la nef et la façade. Au milieu du XIVe siècle, on termine par l'élévation du chœur. Une petite restauration en 1559, hop, mais en 1572, un incendie ravage la tour. Et Saint-Martin n'en a pas fini, des péripéties ! En 1720, on détruit le jubé, une soixantaine d'années avant que le chapitre ne disparaisse à la Révolution.

Et puis, saviez-vous que les deux tours du grand portail ouest ne furent jamais achevées ? Celle du nord s'arrête à la hauteur du toit, celle du sud, plus élevée, est détruite en 1572 par un incendie, remplacée plus tard par un campanile. Pour finir, saviez-vous que la collégiale a longtemps abrité le retable du XVe siècle de Martin Schongauer, la Vierge au buisson de roses ? Après avoir été volée en 1792 puis retrouvée, l’œuvre se trouve maintenant conservée à l'église des Dominicains de Colmar.


Et encore !