Petite histoire de Saint-Jean-du-Baly

Vinaigrette 0
L'église - ©Pymouss / CC-BY-SA L'église - ©Pymouss / CC-BY-SA
Eglise Saint-Jean-du-Baly Eglise paroissiale

C'est l'ancienne chapelle castrale Sancta Maria de Castello, construite au XVIe siècle à l'emplacement de l'ancien château de Lannion. Une vaste esplanade se trouvait là, qui a donné son nom au lieu : baly. Ca veut dire quoi, baly ? Ca désigne une allée, un chemin que l'on arpente en racontant... des balivernes !

La chapelle primitive qui se trouve là dépend de la paroisse de Buhulien avant qu'au XVe siècle Lannion ait sa propre paroisse : une église dédiée à Notre-Dame voit ainsi le jour. Il faut attendre le XVIIe siècle pour que l'église prenne le nom de saint Jean-Baptiste... puis saint Jean tout court.

Regardez ça : en arrivant, on ne peut pas passer à côté de l'imposante tour ouvragée carrée construite en 1519, « droite et massive, veuve de la belle flèche à jour qu’elle avait reçu en 1643 pour laquelle on n'avait pas employé moins de dix mille ardoises » dit Charles Le Goffic (vu dans le Guide des Côtes-d'Armor, Gallimard).

Effectivement, la flèche, trop lourde, compromettait la stabilité de l'édifice et celle de la tour. Pour plus de précaution, le gouverneur de Bretagne de l'époque, le duc d'Aiguillon, l'a fait sauter à la fin du XVIIIe siècle...

Et d'ailleurs, on a célébré la messe d'enterrement de Le Goffic, poète et romancier breton, dans l'église du Baly en 1932...

A l'intérieur, plusieurs choses : ne pas manquer la chaire du XVIIe siècle tout en bois et le maître-autel de la fin du XVIIIe siècle en marbre. Aussi, les statues en marbre blanc représentant saint Joseph, la Vierge, saint Joachim, sainte Anne. Elles datent du XVIIIe siècle et on pense qu'elles proviennent de la chapelle des Ursulines...


Et encore !