Petite histoire de Saint-Didier d'Avignon

Vinaigrette 0
L'entrée - ©Marianne Casamance / CC-BY-SA L'entrée - ©Marianne Casamance / CC-BY-SA
Collégiale Saint-Didier d'Avignon Collégiale

Solidement assise sur sa petite place tranquille et arborée, voici la collégiale Saint-Didier ! La première église, fondée au VIIe siècle par le saint en personne, se fait entièrement reconstruire entre 1356 et 1359 (date de sa consécration) dans le style gothique par le cardinal de Blauzac, pour honorer le vœu de son oncle le cardinal de Déaux. Le tombeau de 7 mètres de haut de ce dernier (mort en 1360) se trouve d'ailleurs dans le chœur.

Et côté relique ou tombeau, on en prend plein les mirettes ! On conserve ici une partie des reliques de saint Bénézet, l'ingénieux constructeur du pont d'Avignon : sa tête, un de ses pieds, une vertèbre. Une autre partie de ses restes se trouvent à la cathédrale des Doms... Sinon, un peu plus loin, regardez ! On voit sa statue le représentant en berger, réalisé par Jean-Baptiste Péru II ainsi que son mausolée flanqué de son gisant.

Quoi d'autre sinon : on trouvait autrefois le tombeau d'Antoine de Comis, chancelier et consul d'Avignon, réalisé en 1495 par Ferrier-Bernard (les plus curieux le trouveront aujourd'hui au Petit-Palais d'Avignon).

L'église conserve aussi les reliques de saint Pierre de Luxembourg, saint cardinal d'Avignon. Et si vous faites quelques pas, vous ferez la rencontre d'un autre saint : Elzéar de Sabran, qui se fait canoniser dans l'église en 1371 !


Et encore !