Petite histoire de Saint-André de Châteauroux

Vinaigrette 0
Détail - ©Croquant / CC-BY-SA Détail - ©Croquant / CC-BY-SA
Eglise Saint-André de Châteauroux Eglise paroissiale Alfred Dauvergne

Avec ses fines tours qui s'élèvent haut, très haut vers le ciel, notre église gothique ressemble à une petite cathédrale, pas vrai ? Il existait une vieille église romane Saint-André dans le centre-ville, construite en 1171 et détruite en 1793. Mais à partir de ce moment, on ne dispose plus de lieu de culte : on transfère alors celui-ci dans l'ancienne église des Cordeliers. Oui, mais voilà ! C'est qu'elle tombe en ruine, cette église ! Il faudrait en construire une nouvelle. Décision prise en 1844 ! L'architecte Bisson est de la partie.

Le terrain a été donné par le frère du maréchal Bertrand, en échange de la place Sainte-Hélène sur laquelle on placera plus tard la statue du fidèle ami de Napoléon ! Mais faute de moyens financiers, le chantier tourne court. On le reprend quelque temps plus tard avec l'argent acquis grâce à une loterie. Cette fois, c'est l'architecte Alfred Dauvergne qui s'y colle : le Vendéen d'origine, devenu architecte départemental de l'Indre en 1851, travaille beaucoup à Châteauroux : on lui doit ses églises, son usine Balsan et son château... Bref ! Commencé en 1869, Saint-André est achevée en 1876 et inaugurée la même année !


Et encore !