Petite histoire de Notre-Dame de Saint-Omer

Vinaigrette 0
La cathédrale - ©Velvet / CC-BY-SA La cathédrale - ©Velvet / CC-BY-SA
Cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer Cathédrale

Saint-Omer et ses compagnons venus dans la région pour l'évangéliser fondent en 643 une petite ville sur des marécages, puis une petite église en bois. Détruite par un incendie en 1033, la nouvelle église en pierre s'élève dès le milieu du XIe siècle. Mais pas de chance pour Omer... un autre incendie en 1441 abîme le monument. On décide alors de le reconstruire dans le style à la mode, le gothique. On commence donc en 1370 par allonger le croisillon sud du transept par des nouvelles travées. Puis, dès 1395 viennent s'accoler les chapelles latérales à la nef.

Au début du XVe siècle, on s'occupe de la nef. En 1490, les travaux de la tour commencent avec le portail, chantier qui durera jusqu'en 1516. Plus tard, en 1752 a lieu une transformation radicale du chœur. Saviez-vous que celui-ci était jusqu'au XVIIIe siècle fermé par un jubé du XIVe siècle, que les chanoines font déplacer lorsqu'ils installent là leurs stalles ? Ce n'est d'ailleurs pas le seul chambardement subi par notre cathédrale : de beaux pavements du XIIIe siècle ornaient autrefois le sol.

Hélas, les chanoines (encore eux) au XVe siècle les font démonter pour les remplacer par des dalles tout ce qu'il y a de plus banales... On peut aussi voir le tombeau de saint Omer, du XIIIe siècle et celui de saint Erkembode, évêque de Thérouanne au VIIIe siècle : un saint invoqué pour les rhumatismes ! L'immense orgue date de 1717, réalisé par les menuisiers de la ville Jean et Antoine Piette.


Et encore !