Petite histoire de la tour de Crest

Vinaigrette 0
La tour - ©Remi Mathis / CC-BY-SA La tour - ©Remi Mathis / CC-BY-SA
Tour de Crest Tour

On trouve très tôt à Crest un castellum romain, mais la tour en elle-même date de l'époque médiévale. Ce site stratégique, qui surveille la route qui met en relation les Alpes et la vallée du Rhône, se trouve mentionné pour la première fois en 1120 en tant que château de Crest, castrum Cristoe.

En 1216, Pierre de Vaux-Cernay le décrit comme « un château très noble et très fort, bien muni de soldats et de gens de services ». La Chanson de la Croisade albigeoise qualifie Crest de « place forte imprenable ». Une vraie sommité, en quelque sorte !

Les guerres de Religion plongent bientôt le château dans la tourmente, alors que catholiques et protestants tentent de s'en emparer. En janvier 1633, Richelieu fait paraître un édit sur la démolition d'un nombre important de forteresses en France. Crest fait partie du lot...

Devenue une prison pendant le XVIIIe et le XIXe siècle, la tour est vidée de ses derniers prisonniers en 1852. Que faire de Crest maintenant ? La ville propose de l'entretenir à ses frais, d'autres avancent une éventuelle démolition... En juin 1877, le maire de la ville fait classer l'édifice : le débat est clos ! Plus de destruction possible, maintenant.


Et encore !