Petite histoire de la maison de George Sand

Vinaigrette 0
L'entrée - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA L'entrée - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Maison de George Sand Maison George Sand

Qui habita cette modeste maison en crépi au fond d'une cour, nichée autour d'un parc de trois hectares ? Celle qui en fut des années durant le cœur et l'âme, Aurore Dupin, j'ai nommé George Sand. Vers 1770, on construit une maison pour le gouverneur de Vierzon, Péarron de Sérennes. A la Révolution, elle passe à Mme Dupin de Francueil, qui va y vivre toute l'année et y accueillir sa petite-fille Aurore qui vit auprès d'elle jusqu'à son départ pour Paris en 1817. Après la mort de sa grand-mère, Aurore Dupin, devenue baronne Dudevant à la suite de son mariage, entre dans le monde des arts sous le nom de George Sand. Séparée de son mari à partir de 1836, elle partage son temps entre Paris l'hiver et Nohant l'été.

Elle y reçoit alors de nombreux artistes, Delacroix, Chopin, Balzac, Liszt, Théophile Gautier... Chacun fait ce que bon lui semble, George demande seulement qu'on soit à l'heure pour les repas. Le déjeuner, l'heure de la promenade, les 5 heures de travail de ceux qui en ont besoin... On se réunit le soir dans le salon du rez-de-chaussée et la soirée se passe en discussions, on joue aux dominos... En 1847, George installe un théâtre de marionnettes avec l'aide de son fils Maurice, tous deux sculptant et fabriquant les costumes des figurines. En 1851, l'écrivain fait construire un vrai théâtre avec fosse d'orchestre pouvant accueillir cinquante personnes ! George peut ainsi y tester ses pièces avant de les proposer à des théâtres parisiens. George Sand est une hôte pleine d'attention pour ses visiteurs, mais aussi pour les gens du village de Nohant. Elle s'éteint le 8 juin 1876 après 40 ans passé là...


Et encore !