Petite histoire de la cité de Carcassonne

Vinaigrette 0
Vue d'ensemble - ©Pinpin / CC-BY-SA Vue d'ensemble - ©Pinpin / CC-BY-SA
Cité médiévale de Carcassonne Cité médiévale

Avec son enceinte de 3 kilomètres flanquée de 40 tours, Carcassonne est la plus vaste forteresse d'Europe ! Tour à tour, Romains, Wisigoths, Sarrasins s'emparent de la cité. En août 1209, l'armée des Croisés de Simon de Montfort durant la croisade contre les albigeois assiège la ville : Carcassonne est en effet une place forte du catharisme. Heureusement, on avait restauré la vieille muraille des Wisigoths vers 1130 et construit un château. Mais cela ne suffit pas à empêcher le massacre de 450 habitants qui refusent d'abjurer leur foi hérétique... la cité revient alors à la Couronne. Carcassonne se trouve, au XIIIe siècle, entouré de deux enceintes de pierre flanquées de tours, renforcées par saint Louis et plus tard son fils Philippe le Hardi. Petite astuce pour les reconnaître ! Les tours construites sous saint Louis sont de forme arrondie, celle du temps de Philippe le Hardi en forme d'éperon (comme la porte Narbonnaise). Avant sa restauration par le célèbre Viollet-le-Duc, au XIXe siècle, Carcassonne fait partie, avec ses cinq fils (les châteaux d'Aguilar, de Quéribus, de Peyrepertuse, de Puilaurens et de Termes) de la ligne de défense de la frontière entre la France et l'Aragon. Enfin, jusqu'en 1659 et la signature du traité des Pyrénées...


Et encore !